Siddhartha Gautama

Siddhārtha Gautama (sanskrit ; pāli : Siddhattha Gotama), dit Shakyamuni (« sage des Śākyas ») ou le Bouddha (« l’Éveillé »), est un chef spirituel qui vécut au vie siècle av. J.-C. ou au ve siècle av. J.-C., fondateur historique d'une communauté de moines errants qui donnera naissance au bouddhisme.

 

Il naît à Lumbinî, sur la route de Kapilavastu, la capitale du clan familial, dans l’actuel Teraï népalais3, de Māyādevī et Śuddhodana, souverain des Śākyasappartenant à la caste des kṣatriyas guerriers et administrateurs, et fut actif dans les États de Kosala et Magadha au nord-est de l’Inde actuelle.

 

Il aurait vécu à peu près quatre-vingts ans, mais les traditions ne s'accordent pas sur les dates exactes de sa vie, que les recherches modernes tendent à situer de plus en plus tard : vers 623-543 av. J.-C. selon la tradition theravada, vers 563-483 av. J.-C. selon la majorité des spécialistes du début du xxe siècle4, beaucoup au début du xxie siècle envisageant un parinirvāṇa (mort du Bouddha) entre 420 et 380 av. J.-C.5. Tous les courants bouddhistes le considèrent comme le « bouddha pur et parfait » (samyaksambuddha)6 de notre ère, qui non seulement a atteint l’éveil, mais est capable de « mettre en branle la roue de la Loi » et de propager l’enseignement bouddhiste dans le monde. Son enseignement se transmit oralement pendant trois à quatre siècles avant d’être couché dans les textes du canon pali.

 

Le titre de Bouddha (en sanskrit buddha, « éveillé », participe passé passif de la racine sanskrite budh-, « s'éveiller ») lui a été accordé plus tard par ses disciples. Il est également connu pour être un Tathāgata, « l'Ainsi-Venu/celui qui est venu/allé ainsi prêcher la bonne Loi » (dharma).


Photographe : Marin Bicego instagram